RSS feed
                                                                                        
A propos de l'œuvre peinte de Jacques Clauzel.

Pierre Torreilles

Toute création comporte en sa matière l'unité de sa signification, sorte de complexion corporelle. Comme le précisait Francis Ponge : ' le sens c'est la forme et la forme c'est le fond ', la matière par excellence.

Emergence muette, le concret de l'oeuvre devient l'aliment de son imagination, l'émancipation de sa signifiance. Le pouvoir démiurgique du peintre, au dire de Roland Barthes, est ' qu'il fait exister le matériau comme matière. ' L'art naît du matériau. L'esprit doit emprunter son langage.

C'est la démarche de Jacques Clauzel, son ascension vers la forme accomplie, son expérience émotionnelle. Manière d'appréhender le monde où ce que nous voyons nous regarde.

Loin de l'expérience vulgaire, la matière qu'il peint reçoit sa charge d'impressions, de sentiments et de résonances multiples. Roger Caillois précisait : ' L'imagination n'est rien de plus qu'un prolongement de la matière. '

Substance ainsi de quelque obscurité, sa toile, son support, nous offre une réalité parfois surprenante mais qui rapidement devient nôtre. Bien que d'apparence abstraite déjà inscrite en nous, loin de toute gratuité elle nous révèle une configuration reconnue, dans sa rigueur spirituelle.

Sous l'échange secret de ses blancs et ses noirs l'acrylique absorbe l'or du craft brossé, substance sous -jacente éclairant le support, toile réinventée.

Rendre visible le caché s'avère en sa maîtrise un projet poursuivi sans concession, ne cédant jamais à une esthétique banale comme aux égarements hasardeux du moment.

Le temps, chez Jacques Clauzel, est traduit par 1'immédiateté durable de la vision, l'imperceptible glissement du dedans vers le dehors ou l'inverse, la gravitation initiale. Transmutation réciproque de la forme et du contenu dans le silence de la toile. Par delà les contraires, l'intime ici s'extériorise tandis que se symbolise le pulsionnel, substituant à l'horizontalité de la toile une épiphanique verticalité sur un horizon ouvert et mobile.

Porosité de la surface d'un support iconiquement érodé : à l'opposé de ce qu'est l'image.

André Chastel , son maître à l'Ecole des Beaux Arts de Paris, ne s'était pas trompé, à l'aube de sa recherche, quant au charisme de Jacques Clauzel. Il avait su pressentir en lui ' le Peintre ' qu'il est devenu. (1)

Pierre Torreilles (signature manuscrite)

(1) texte manuscrit : sa rétrospective en 1996 au Château d’O de Montpellier l’a complètement démontré.



Skip Navigation LinksPage d’accueil > Bibliographie